réserver - acheter en ligne

spectacles
Réservez vos places de spectacles en ligne
réservez
Visites et Activités
Réservez vos entrées en ligne
réservez
hébergements
Réservez votre hébergement en ligne
réservez
  • Français
  • English
  • Español
  • Euskera

// Visites des quartiers de Biarritz

L’Historien d’Art Jean-Loup Ménochet, en collaboration avec le musée histoique de Biarritz, propose des visites des quartiers de Biarritz.

Départ 10h / Durée 2 heures, inscriptions obligatoires au 05 59 24 86 28 
Nombre de personnes limitées (20 personnes maximum).

Les lieux de rendez-vous sont donnés lors de l'inscription.

 Visites faites dans le respect des règles sanitaires en vigueur – Port du masque obligatoire.

Tarif : 8 € - tarif réduit pour les adhérents. 

 

Quelques Palaces Biarritz :  Samedis  21 et 28 mai 

De l’hôtellerie de luxe à Biarritz, on connait, bien sûr, le Palais, fameux palace intemporel dont les étoiles font briller la station à l’international. Désormais sans réelle concurrence dans sa catégorie, les clients du Palais d’aujourd’hui n’imaginent pas qu’il y a un siècle, Biarritz comptait plus d’une dizaine de palaces répartis le long de la côte et en plein centre-ville. En son temps, Belle Epoque ou Années Folles, chaque établissement a su imposer sa propre marque dans le paysage, avec les lignes souvent classiques d’une noble architecture aristocratique ou celles, plus fantaisistes, de la mode du moment. Ces maisons, le plus souvent, fondées par d’audacieux entrepreneurs, ont porté, jusqu’à l’exception, la réputation d’accueil, de luxe et de service, de l’hôtellerie française. Ils ont assuré à Biarritz son titre de « Reine des plages et plage des rois ! »

Mais que sont-ils devenus ? Tandis que dans les années 1960, le Palais, joyaux historique de la ville, a pu, in extremis, conserver sa vocation première, les autres n’ont hélas pas su résister aux appétits des lotisseurs et aux coups des démolisseurs... Démembrés, dépecés, divisés en micro-appartements, les survivants sont les victimes du tourisme de masse des Trente Glorieuses.

A la recherche de ces flamboyants palaces, dont nous découvrirons les augustes reliques, nous évoquerons les fastes de ces établissements disparus, mais aussi les temps révolus de leur gloire. Cela nous permettra de mieux comprendre, à travers la vie des clients, du personnel et des dynasties familiales des fondateurs, l’histoire, à la fois illustre et tragique, des grands palaces Biarrots et les grandes mutations du tourisme en France.

 

Autour du Lac Marion : Samedis 11, 18 et 25 juin

C’est un havre de paix, un délicieux coin de nature préservée, que les Biarrots, au moindre rayon de soleil, fréquentent avec Bonheur. Espace protégé et aménagé pour la promenade, le lac Marion séduit par la rondeur de ses rives, la douceur de ses pelouses et la variété surprenante des essences. Espace de farniente par excellence, son histoire ne s’est pas toujours confondue avec celle des loisirs. Vivier exceptionnel dont les poissons coloraient les étales aux halles du centre-ville, point d’eau généreux pour les troupeaux et les cultures, le lac alimentait aussi la grande blanchisserie de Biarritz, tandis que ses rives devenaient une foisonnante pépinière pour l’ornement des vastes jardins privés de la station. Désormais parc urbain, le lac nous raconte aussi l’histoire des chasses à courre et des anciennes propriétés terriennes des « hauts de Biarritz, dont les noms, Migron, Paillet, Berdoly ou Notary, évoquent désormais de bien paisibles quartiers résidentiels. Une flânerie bucolique pour en apprendre un peu plus sur l’histoire et le paysage biarrots !     

 

 

     Les conférences des « Jeudis du musée » avec Jean-Loup Ménochet.

Saint Sébastien , la perle de la Biscaye – Jeudi 19 mai  2022 18h - Sans réservation

Tarif : 8 € - tarif réduit pour les adhérents.

Les après-midi d’été, comme lovée sur la Concha, elle nous parait fraîche et indolente. A la nuit tombée, lumineuse et insolente, elle sait aussi nous enivrer. San Sebastian, la cité basque du Guipuzkoa joue la dualité : celle de son histoire, entre arsenal et villégiature balnéaire, celle de son cœur, populaire et aristocratique, celle de son peuple enfin, entre tradition et modernité.
Enserrée dans ses remparts jusqu’au XIXe siècle, enjeu stratégique plusieurs fois ravagé par les guerres, la cité a toujours su se relever et s’adapter. Du « casco viejo » à la ville romantique, nous aborderons l’histoire tumultueuse de cette grande station balnéaire européenne.

 

 

L'indomptable Eugénie : portrait coloré d'une comtesse devenue impératrice : Jeudi 2 juin  2022 18h 

Tarif : 8 € - tarif réduit pour les adhérents.

« Je suis de la famille du Cid et de la famille de Don Quichotte.
Voilà qui je suis ! »
La femme est belle, ses mots la subliment. Elle contemple l’océan en inclinant légèrement son cou, quelques boucles rousses reflètent le couchant… Dans un soupir, son regard clair et profond se perd sur l’horizon. Le rivage s’empourpre,  les montagnes, au loin, se drapent dans une étoffe de velours bleu. Là-bas, c’est l’Espagne. Là-bas, c’est son pays, fier comme les taureaux puissants, sa terre natale qui lui ressemble tant, flamboyante, libre et lumineuse comme les danseuses de flamenco.
« Je suis de la famille du Cid et de la famille de Don Quichotte. Je suis Eugénie de Montijo, comtesse de Teba, fille de l’Espagne et impératrice des français ».

 

 

 

 

 

Imprimer